CR - Aménagement sentier et falaise

Après de longs mois de préparation, à la faveur d'une superbe journée, nous avons initié le 27 juin un mouvement réparti sur deux équipes : une équipe en falaise avec 3 initiés et une équipe côté berge du Taurion pour réaliser l'aménagement du sentier. Entre les deux rives, Philou et Lulu nos vikings locaux ont géré les transits en canoë.

En falaise tout a été équipé, avec possibilité de faire la descente et remontée par les deux côtés.

Côté sentier, à l'aide d'une barque à fond plat le groupe électrogène et le reste du matériel a pu progresser avec les aménageurs ce qui a permit de réaliser la quasi totalité du chemin en une fois. Deux échelles, des câbles gainées et pleins de scellements chimiques plus tard le chemin est "aménagé" pour le quidam.

A midi nous nous sommes tous retrouvés pour un grand pique-nique.

Au bord du soir nous étions tous ravis par tout ce qui a été accompli ce jour là.

Merci à tous les participants, trop nombreux pour être énumérés.

 

Samedi multi-activités sur les berges du Taurion le samedi 27 juin 2015

 

Beaucoup de monde sur le Taurion en amont de Saint-Priest en ce premier samedi de l'été. Au programme l'aménagement du sentier en rive droite entre le Parleur et le barrage de Chauvan, et entraînement sur corde sur la falaise de Rochebêche en rive gauche.

Deux équipes face à face :

- en rive droite la phalange municipale jouant à domicile et composée de Lysiane, Pierre, Michel, Lilian, Patricia, Nicolas, Joël et Alain.

- en rive gauche le corps de ballet du Spéléo-Club de la Haute-Vienne, sur le territoire de Saint-Martin Terressus, emmené par Marion, Patrick, Olivier, François et Manu

- au centre le staff d'arbitrage avec Betty, Lulu, Fanfreluche, Sophie et Philippe.

Pas vraiment de match mais une belle mêlée sur le coup de 13h00 quand à la faveur d'un regroupement tout le monde se mis d'accord sur le dos du saucisson et du rouge.

Durant cette journée, la marine géorgienne défaite en août 2008 par une perfidie du voisin Russe et emmenée par l'amirale Nikoladze se familiarisait avec la haute technologie du porte-hélicoptères du SCHV. Manoeuvres placées sous l'autorité du général en retraite Philippe et de son aide de camp Lulu, sous l'oeil attentif de la nageuse de combat Betty assurant avec vaillance la surveillance de la zone malgré un appontage plus que raté.

Côté falaise pas de surprises, les broches scellées il y a vingt ans résistent honorablement et le passage en surplomb au dessus du chemin est toujours aussi merdique (le genre de truc qu'on ne rencontrerait jamais sous terre...).

Côté sentier une dizaine de broches scellées et cinquante mètres de câble posés, une douzaine d'étriers en fer à béton scellés sur le plan incliné, ainsi que deux échelles en ferraille -traitées antirouille à la véritable peinture au minium de plomb- pour franchir les pas les plus abrupts.

En fin de journée le Président Jacko passa les troupes en revue en distribuant les encouragements dont il est si peu avare, Mado-Hari restant dans la voiture blindée pour en assurer la sécurité (l'opposition prétendra qu'elle soignait sa cheville).

Bref on l'aura compris, du SCHV de la plus belle eau, qu'on aura plaisir à retrouver après la trêve estivale.

Alain